Philippe Van Parijs

 
PVP

© Rob Stevens

Chaire Hoover d'éthique économique et sociale
Université catholique de Louvain

Place Montesquieu, 3
B-1348 Louvain-la-Neuve
Belgique
Courriel: Philippe Van Parijs
Twitter: pvpbrussels

Philippe Van Parijs a étudié la philosophie, le droit, l'économie politique, la sociologie et la linguistique aux Universités Saint Louis (Bruxelles), de Louvain, d'Oxford, de Bielefeld et de Californie (Berkeley). Il est titulaire de doctorats en sciences sociales (Louvain, 1977) et en philosophie (Oxford, 1980).'

Après avoir été chercheur au Fonds national de la recherche scientifique de 1974 à 1991, il a été nommé professeur à la Faculté des sciences économiques, sociales et politiques de l'Université de Louvain et chargé de créer la Chaire Hoover d'éthique économique et sociale, dont il a été le responsable de 1991 à 2016, lorsqu’il a accédé à l’éméritat. Parallèlement, il a été « regular visiting professor » à l’Université Harvard de 2004 à 2010 et à l’Université d’Oxford de 2011 à 2015.

Robert Schuman Fellow à l’Institut universitaire européen de Florence au cours de l’automne 2016, il poursuivra son enseignement à l’Université de Louvain et à l’Université Saint Louis (« Political Philosophy and the European Union ») ainsi qu’à l’Université de Leuven, où il est « bijzonder gasthoogleraar » depuis 2006.

En outre, il a occupé des postes de visiteur aux Universités d'Amsterdam, de Manchester, de Sienne, du Québec (Montréal), du Wisconsin (Madison), du Maine (Orono), de l'Uruguay (Montevideo) et d'Aix-Marseille, à l'Institut universitaire européen (Florence), à l'Académie des sciences de Russie (Moscou), à l'Université fédérale de Rio de Janeiro, à l'Académie chinoise des sciences sociales (Beijing), aux Facultés catholiques de Kinshasa, à All Souls College (Oxford), à Yale University, à l'Institut d'études politiques de Paris, à l'Université autonome de Barcelone et à l'Ecole normale supérieure (Paris).

Il est docteur honoris causa de l'Université Laval (Canada), membre de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, de la British Academy et de l'Académie européenne des Arts et des Sciences. En 2001, il a reçu le Prix Francqui pour l'ensemble de son oeuvre; et en 2011 le Arkprijs voor het Vrije Woord pour sa défense et illustration de la liberté de parole. En 2007, un timbre poste à son effigie a été émis dans le cadre d'une série présentant neuf personnalités belges qui se sont illustrées dans le domaine de la recherche scientifique.

Il est membre du conseil de rédaction de nombreuses revues internationales, dont Philosophy & Public Affairs, Journal of Political Philosophy, Politics Philosophy and Economics, Journal of Ethics, Critical Review of International Social and Political Philosophy, European Journal of Political Theory, Ethical Theory and Moral Practice, Ethical Perspectives, European Journal of Philosophy, Philosophical Explorations, Journal of Multilingual and Multicultural Development, Basic Income Studies, Egalitarian Theory and Political Practice, Journal of Applied Philosophy, Public Reason, Revue de philosophie économique, Raisons politiques, Raison publique, Revue philosophique de Louvain, Ethiek en Maatschappij, Econômica et Sin permiso.

Il est l'auteur de Evolutionary Explanation in the Social Sciences (London & Totowa NJ 1981), Le Modèle économique et ses rivaux (Genève 1990), Qu'est-ce qu'une société juste? (Paris 1991), Arguing for Basic Income (London 1992, ed.), Marxism Recycled (Cambridge 1993), Real Freedom for All (Oxford 1995), Sauver la solidarité (Paris 1995), Refonder la solidarité (Paris 1996), Solidariteit voor de XXIste eeuw (Leuven 1997), Ethique économique et sociale (Paris 2000, avec C. Arnsperger), What's Wrong with a Free Lunch ? (Boston 2001), Hacia una concepcion de la justicia global (Medellín 2002), Cultural Diversity versus Economic Solidarity (editor, Brussels 2004), L'Allocation universelle (Paris 2005, avec Y. Vanderborght), Just Democracy. The Rawls-Machiavelli Programme (Colchester, 2011), Linguistic Justice for Europe and for the World (Oxford, 2011), After the Storm. How to save democracy in Europe (editor, Tielt, 2015 avec L. van Middelaar), Basic Income. A radical proposal for a free society and a sane economy (Harvard, 2017, avec Y. Vanderborght).

En 1986, il a co-fondé le Basic Income European Earth Network (BIEN), devenu en 2004 le Basic Income European Earth Network, et en préside depuis lors le Conseil international. Il a co-fondé en 2005 le groupe Pavia (qui plaide pour l'introduction d'une circonscription électorale fédérale en Belgique) et en est le porte-parole (avec Kris Deschouwer). Il a co-fondé en 2007 l'asbl Aula Magna (qui vise à promouvoir un débat bien informé sur l'avenir de Bruxelles) et en est administrateur. Il a co-fondé en 2008 l'initiative Re-Bel (Rethinking Belgium's Institutions in the European Context) et en assure la coordination (avec Paul De Grauwe). Il a co-fondé en 2012 le Plan Marnix pour un Bruxelles multilingue et en assure la coordination (avec Alex Housen et Anna Sole-Mena). Il co-organise le Ethical Forum de la Fondation universitaire depuis sa création en 2001 et préside le comité d'accompagnement du programme Pauvreté et justice sociale de la Fondation Roi Baudouin depuis 2008. Il a également déclenché, par la publication, en mai 2012, d’un article intitulé Picnic the Streets , le mouvement de désobéissance civile qui a conduit à la décision de piétonniser les boulevards centraux de Bruxelles.

 

 

| 11/10/2016 |