Membres

Chercheurs

Professeur Jean LECLERCQ (UCL)

Diplômé en philologie, philosophie et théologie, c’est en philosophie – à l’Université Catholique de Louvain – que Jean Leclercq a mené ses recherches doctorales, aboutissant en 2002 à une thèse intitulée La logique de la vie. Lectures du « jeune » Maurice Blondel (1881-1893). Professeur de philosophie à la Faculté de Philosophie, Arts et Lettres et chercheur à l’Institut Supérieur de Philosophie depuis 2004, ses travaux portent sur la philosophie d’expression française, du XIXe siècle à nos jours, sur l’histoire de l’histoire de la philosophie, sur la philosophie de la religion et naturellement sur les rapports épistémologiques entre les trois disciplines qu’il a étudiées. Jean Leclercq assure également une série d’enseignements dans le cadre du master interdisciplinaire en sciences des religions. Il dirige le Centre d’archives Maurice Blondel, il est directeur scientifique du Fonds d’archives Michel Henry déposé à l’UCL et le responsable scientifique du Fonds Jean Ladrière, également déposé à l’UCL. Depuis 2006 (Congrès de Budapest), Jean Leclercq est Secrétaire général de l’Association des Sociétés de Philosophie de Langue Française (ASPLF). Il est aussi membre du Conseil scientifique du Fonds Ricœur (Paris) et il dirige aux Presses Universitaires de Louvain (PUL) la collection « Perspectives philosophiques ».

Professeur Nicolas MONSEU (UCL et FUNDP)

Professeur Myriam WATTHEE-DELMOTTE (UCL et FRS-FNRS)

***

 

Mathilde BATAILLE (UCL)

Doctorante française en charge d'un projet de recherches du FNRS sur l'oeuvre philosophique de Jean Ladrière.

Dr Simon BRUNFAUT (Collaborateur scientifique UCL)

Après avoir été aspirant chercheur au Fonds national de la recherche scientifique, Simon Brunfaut, docteur en philosophie et lettres, est désormais conférencier à l’école supérieure des arts de Saint-Luc Bruxelles, ainsi que chargé de cours invité à l’Université catholique de Louvain. Sa recherche doctorale portait sur les rapports entre l’imaginaire et l’affectivité, ainsi que sur l'esthétique et la littérature au sein de l’œuvre de Michel Henry. Ses intérêts actuels oscillent entre la philosophie française du vingtième siècle et les thématiques de l’espace et de la création.

Cesare DEL MASTRO (UCL)

Diplômé en littérature hispano-américaine et en philosophie (universités catholiques du Pérou, de Leuven et de Louvain-la-Neuve), Cesare Del Mastro mène actuellement ses recherches doctorales sur la phénoménologie henryenne du langage et la vulnérabilité, sous la direction du Professeur Jean Leclercq. Ayant obtenu des bourses d’études du Katholischer Akademischer Ausländer-Dienst et de Porticus, il est chercheur auprès du Fonds Michel Henry de l’Université catholique de Louvain, du Centre d’éthique de l’Université du Pacifique (Lima) et de l’Institut Bartolomé de las Casas (Lima), ainsi que membre du Cercle latino-américain de Phénoménologie. Il assure des cours de littérature et philosophie à l’Université catholique du Pérou et à l’Université du Pacifique. Ses recherches tournent autour des rapports entre l’éthique et l’esthétique en dialogue avec la phénoménologie française (Emmanuel Levinas, Paul Ricœur et Michel Henry).

Dr Roberto FORMISANO (UCL)

Docteur en philosophie des Universités de Bologne (Italie) et Nice (France), Roberto Formisano est chercheur post-doctoral auprès du Fonds d’archives Michel Henry depuis septembre 2013, avec une bourse Marie-Curie. Ses principaux intérêts de recherche portent sur la question concernant les possibles relations entre la phénoménologie (en particulier, la phénoménologie de la vie) et la philosophie première (métaphysique, ontologie). Actuellement, l’objectif principal de ses recherches est, d’une part, de proposer, à la lumière d’une confrontation critique des philosophies de Heidegger et de Henry, une analyse critique du lien entre « vérité », « phénoménalité » et « réalité humaine » ; et d’autre part, d’approfondir sur le plan et théorique et historique la question de l’influence de la pensée de Maine de Biran sur la phénoménologie de Michel Henry, ainsi que sur son interprétation du « corps subjectif » et du concept phénoménologique de « chair ».

Jean-Sébastien HARDY (Université Laval - Québec)

Dans le cadre d'un mandat post-doctoral du Fonds de Recherche du Québec, Jean-Sébastien Hardy rejoindra notre équipe en 2014 pour un projet de recherche intitulé : "Philosophie des passions et phénoménologie de l'affectivité. La corporéité et l'affectivité chez Michel Henry et Paul Ricoeur".

Joaquim HERNANDEZ-DISPAUX (UCL et FNRS)

Joaquim Hernandez-Dispaux est titulaire d’une double Maîtrise, en philosophie et en théologie. Par ailleurs agrégé de l’enseignement supérieur secondaire en philosophie et aspirant au Fonds National de la Recherche Scientifique,  ses recherches doctorales, en cours d’effectuation sous la direction du Professeur Jean Leclercq, portent sur les réceptions de Kierkegaard en phénoménologie française et allemande. Membre de l’Institut de Recherche en philosophie (UCL- Institut Supérieur de Philosophie) et en sciences des religions (UCL- Religions, Spiritualités, Culture et Société), il est particulièrement attentif aux rapports entre foi et raison. Enfin, son rattachement au Fonds Michel Henry, lui permet d’effectuer une série d’éditions critiques de manuscrits, dont ceux de Paroles du Christ.

Dr Grégori JEAN (UCL et FRS-FNRS)

Grégori Jean est agrégé et chercheur qualifié docteur en philosophie de l’Université de Nice Sophia-Antipolis. Sous la direction du prof. Jean Leclercq, et dans le cadre d’un mandat de collaborateur scientifique du FRS/FNRS, il  travaille à l’élaboration d’un nouveau modèle d’anthropologie philosophique, à l’intersection de trois grands courants de la pensée contemporaine : la tradition phénoménologique allemande et française, la philosophie pratique d’inspiration wittgensteinienne, et la tradition sociologique, de Durkheim aux courants interactionnistes et ethnométhodologiques. Rattaché au Fonds Michel Henry et directeur adjoint de sa revue internationale, il participe également à un grand nombre de projets de recherche autour du philosophe français, et en marge de la réalisation d’une série d’éditions critiques de manuscrits, tente d’en réinscrire la pensée dans la tradition des philosophies françaises de l’action d’inspiration vitaliste.

Dr Jean-Christophe LEMAITRE (Université Paris-Sorbonne)

Dr Giacomo LOSITO (Collaborateur scientifique UCL 2013-2014)

Dr Christophe PERRIN (UCL et FRS-FNRS)

Christophe Perrin est certifié et docteur de l’Université Paris-Sorbonne. Chargé de recherches au FNRS après une bourse de la Fondation Thiers et une bourse Marie Curie de la Commission européenne, il travaille dans deux directions : l’une en histoire de la philosophie, où il étudie la phénoménologie allemande (Heidegger) aussi bien que française (Sartre, Merleau-Ponty, Levinas, Henry) à l’aune du motif cartésien, l’autre en philosophie générale, où il traite de l’existence incarnée (philosophie des pronoms personnels) et de son affectivité (solitude, amour, épreuves de la vie) en conjuguant les apports de la métaphysique classique aux apports de la phénoménologie contemporaine.

Dr Joeri SCHRIJVERS (KUL)

 

Gestion administrative

Thierry SCAILLET (UCL) 

Licencié et agrégé en histoire de l'UCL, diplômé en gestion culturelle de l'ULB, Thierry Scaillet est responsable des archives de la Plate-forme technologique ALPHA depuis octobre 2012, après avoir créé le service des archives de la Société Royale de Philanthropie à Bruxelles de 2009 à 2011, où il occupe toujours la fonction d'historien-archiviste. Son expertise archivistique s'exerce également au sein des Archives du monde catholique (ARCA) à Louvain-la-Neuve et au sein de centres d'archives privés (CHBS et FSB) à Bruxelles. Aux frontières de l'histoire, de la pédagogie et de la sociologie, il est spécialisé en tant qu'historien sur l'évolution des mouvements de jeunesse, en particulier du scoutisme. Mais ses recherches portent aussi sur l'évolution du monde chrétien en Belgique francophone et sur les milieux de la bienfaisance, ainsi que sur le parcours de grandes familles bruxelloises issues de la magistrature ou du monde des affaires.

Dorothée SCHNEIDER (UCL)

Diplômée en histoire de l'Université catholique de Louvain, Dorothée Schneider a travaillé aux Archives Générales du Royaume durant plus d'un an, en tant qu'archiviste et chercheuse, sur un Guide transfrontalier franco-belge. Actuellement, elle est archiviste-adjointe de la plate-forme technologique ALPHA, en charge spécifiquement du classement des archives Jean Ladrière.

 

 

| contact : Jean LECLERCQ , Thierry SCAILLET | 12/08/2014 |