Des requins bioluminescents : pourquoi ?

Requin
Julien Claes, doctorant en biologie, travaille sur la luminescence de certains requins. Ses travaux, notamment la découverte du contrôle hormonal de celle-ci, lui ont valu une citation dans Science News.
Le requin Etmopterus spinax a la particularité d’être bioluminescent: il produit de la lumière de manière intrinsèque grâce à des petits organes qui couvrent sa face ventrale.
Julien Claes mène depuis plusieurs années, au sein du Laboratoire de biologie marine de la Faculté des sciences de l’UCL, des recherches expérimentales sur ce phénomène. Ce sont les premières du genre : les précédentes étaient essentiellement descriptives. Grâce à plusieurs voyages effectués en Norvège, il a pu mener de nombreuses observations sur des animaux vivant dans les fonds des fjords et placés en captivité dans des aquariums. Des aspects physiologiques ont aussi été examinés : des petits morceaux de la peau du requin ont été stimulés à l’aide de substances nerveuses et hormonales. Ces recherches ont amenés Julien Claes, et c’est une première, à démontrer que la production de lumière de ce requin est stimulée hormonalement.
Même s’il est difficile de tester la raison précise de la luminescence chez ce requin, pour ce chercheur, il est plus que probable qu’elle tienne à un besoin de camouflage. Mais elle pourrait aussi avoir une fonction de communication avec les représentants de son espèce ou encore dans leur mode de reproduction. (J.Cl.)

Photo : © Jérôme Mallefet

| 25/02/2010 |