Développement régional

Vue aérienne de Louvain-la-Neuve

Le développement d’une société ouverte au monde et solidaire est une finalité à laquelle contribue l’université conformément à ses valeurs. La contribution de l’université requiert que des moyens, ressources et capacités, suffisants soient dégagés.

Globalement le développement régional consiste, par l’expertise en recherche et enseignement, à participer à la prospérité économique et sociale de la région où l’UCL est présente.

La participation de l’université à la prospérité régionale peut passer par les éléments nécessaires à cette prospérité. Elle peut apparaître directement liée aux missions d’enseignement et de recherche. Que l’on songe au développement du capital humain, scientifique et technique régional passant par la formation et l’insertion professionnelle des étudiants, ou à la valorisation des résultats de la recherche des laboratoires universitaires.

Soit la contribution de l’université à la prospérité régionale est institutionnelle et organisée. Il s’agit notamment de la formation et la formation continue, l’information scientifique et technique, vulgarisée ou non, la contribution à l’état de santé de la population par les cliniques universitaires, l’incubation et le financement d’entreprises, le soutien aux spin-offs et la gestion de parcs scientifiques. Soit cette contribution relève de l’activité des personnes. Il s’agit notamment de l’activité d’expertise et de l’application des résultats de la recherche via le transfert de technologie.

Positionnement de l’UCL en la matière

Au regard des contours que peut prendre la contribution universitaire à la prospérité et au développement régional, la contribution de l’UCL ne fait pas de doute. De manière générale, il convient d’amplifier et de développer la contribution existante. Le cadre de l’UCL appelle une réflexion sur les points d’ancrage régionaux et les possibilités de synergies relativement aux ressources et aux capacités de chacun.
 

| 27/07/2011 |