Il reste 37 jours pour sauver les anguilles !

Sauvons les Anguilles !
La Fondation Louvain vous invite à participer à la campagne de financement participatif du projet de recherche Eeluminium. L’objectif de cette recherche menée par l’UCL avec d’autres laboratoires européens : valider l’hypothèse que l’extinction des anguilles a pour cause la présence d’aluminium dans nos rivières.
Peut-être avez-vous connu l’époque où les anguilles étaient très abondantes dans nos rivières ? Tout a bien changé, et on estime que seul 1 % de la population qui peuplait l’Europe dans les années 1980 a survécu.

Les causes exactes de cette disparition soudaine et rapide ne sont pas connues. À ce jour, aucune des hypothèses proposées, qui incluent la pollution par les PCBs ou la construction de barrages, ne permet d’expliquer ce déclin. Récemment, une équipe de l’UCL a proposé une nouvelle hypothèse, qui lierait la mort des anguilles aux pluies acides. Celles-ci auraient entraîné l’aluminium présent dans les sols vers les rivières, lui permettant de se fixer sur les branchies de l’animal. L’anguille ayant grand besoin de ses branchies pour pouvoir évoluer à la fois en mer (où elle pond ses œufs) et en rivière, la présence d’aluminium entraînerait la mort des poissons lors de leur retour vers l’océan.

Un projet de recherche a ainsi été initié par l’UCL sous la direction du professeur Jean-François Rees, de l’Institut des Sciences de la Vie, afin de valider cette hypothèse. S’agissant de chercher des indices d’une contamination par l’aluminium au siècle dernier, lorsque le phénomène des pluies acides était à son maximum, les chercheurs vont analyser des petits amas calcaires, appelés otolithes, présents dans les oreilles internes d’anguilles collectées depuis 1920 par des chercheurs hollandais. Ce projet de recherche sera effectué en partenariat avec d’autres laboratoires européens.

Si cette hypothèse s’avérait fondée, une campagne de décontamination des anguilles, pour réduire la teneur en aluminium dans leurs branchies au moment de leur migration, pourrait être menée.

Le coût total des frais de laboratoire est estimé à 30 000 euros. Une campagne de financement participatif (crowdfunding) est en cours sur la plateforme www.futsci.com et s’achèvera fin décembre. Elle permettra aussi de financer le mémoire d’une jeune étudiante en bio-ingénierie.

La Fondation Louvain vous invite à y participer ou à faire un don sur le compte de la Fondation Louvain (BE29 2710 3664 0164), en mentionnant « Projet Anguilles ».

Si vous souhaitez plus d’informations sur le projet, nous vous invitons également à lire l’article qui est paru le 8 novembre sur Daily Science (www.dailyscience.be).