La difficile prévention du tabagisme

tabagisme
Vincent Lorant, Adeline Grard et Pierre-Olivier Robert, chercheurs à l’UCL, participent au projet européen SLINE R. Objectif? Améliorer les programmes de prévention du tabagisme chez les jeunes.

Le Soir vient de faire écho à l’étude menée par le professeur de l’UCL Vincent Lorant, Adeline Grard et Pierre-Olivier Robert, assistants (Institut de recherche santé et société), sur les liens, entre, notamment, tabagisme, situation sociale et poids des pairs. Sous le titre ‘La pauvreté double le tabagisme chez les ados’, le quotidien pointe les liens entre résultats scolaires et tabagisme mais aussi le poids des pairs… fumeurs et le mauvais exemple donné parfois par le milieu scolaire lui-même. L’enquête menée une première fois en 2013 et à nouveau en 2016, montre que «les résultats sont tristement semblables», détaille Adeline Grard.

Le projet SLINE R, financé par la Commission européenne pour une durée de 3 ans (dans le cadre du programme Horizon 2020), vise à ‘Améliorer les stratégies et les programmes de prévention du tabagisme chez les jeunes’ dans 7 pays européens. Les chercheurs doivent identifier les barrières, les opportunités et les ressources présentes au niveau local.

L’équipe de l’UCL avec, à sa tête, le Pr Lorant, est une des équipes de recherche issues de différentes régions d’Europe et de différentes disciplines qui se sont associées avec des réseaux européens de prévention du tabac et de santé des jeunes. Ensemble, ils produiront des résultats pour aider à la prise de décision et à l’implémentation de stratégies efficaces de prévention du tabac, tout en visant la réduction des inégalités.
Outre l’UCL participent à cette étude les Universités d’Amsterdam et de Maastricht, l’European Network of Smoking and Tobacco Prevention (Belgique), l’Université Martin Luther Halle-Wittenberg en Allemagne, les Universités d’Edimbourg et de Tampere (Finlande), l’École nationale de santé publique au Portugal, l’Université de Cassino en Italie et le Tobacco Free Research Institute Ireland.
En Belgique, c’est la Ville de Namur qui est concernée par l’étude. Les autres villes sont: Tampere (Finlande), Hanovre, Dublin, Latina (Italie), Coimbra, Amersfoort (Pays-Bas).

Les objectifs détaillés du projet sont les suivants:
  • évaluer comment les stratégies de prévention du tabagisme sont mises en œuvre différemment dans les 7 pays concernés;
  • évaluer comment la mise en œuvre de ces stratégies influence le niveau de tabagisme des différents groupes d’adolescents de 15-16 ans dans 60 écoles à travers l’Europe;
  • estimer les coûts associés aux différents programmes de prévention et évaluer leur rapport coût-efficacité;
  • développer des recommandations à l’attention des décideurs publics (locaux, nationaux, internationaux.

http://silne-r.ensp.org/