Jean-Pascal van Ypersele, expert pour l’ONU

JP van Ypersele
Le professeur de l’UCL a été choisi par l’ONU pour produire un rapport sur le développement durable.

Jean-Pascal van Ypersele, professeur au Centre de recherche sur la Terre et le climat Georges Lemaître de l’UCL (Earth and Life Institute), a été désigné par l’Organisation des Nations Unies pour faire partie d’un groupe indépendant de 15 experts internationaux. La tâche de celui-ci? Produire un rapport quadri-annuel sur le développement durable. L’objectif de ce rapport est d’informer le Forum politique de haut niveau pour le développement durable*, qui se réunit sous les auspices des Nations Unies, afin d’examiner les progrès réalisés dans le cadre du programme de l’ONU pour le développement durable et de ses objectifs de développement durable pour 2030.

Le rapport sur le développement durable global est donc un élément clé de la politique visant à atteindre ces objectifs pour 2030. Il sera publié pour la première fois en 2019 et renforcera l’interface science-politique. Jean-Pascal van Ypersele, dont la candidature pour la Belgique a été soutenue par le Gouvernement fédéral par la voix de M. Reynders, Vice-Premier Ministre, a été choisi à l’issue d’un processus de sélection approfondi. Il a été informé de sa nomination via un courrier signé de la main du Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, Ban Ki- Moon (qui a depuis laissé sa place à Antonio Guterres), daté du 30 décembre 2016. Le groupe indépendant constitué de 15 experts internationaux sera soutenu dans sa tâche par un groupe de travail composé d’un représentant de chacune de ces institutions : le secrétariat des Nations Unies, l’UNESCO, le Programme des Nations Unies pour l’environnement, le Programme des Nations Unies pour le développement, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement et la Banque mondiale.

Jean-Pascal van Ypersele travaille depuis 38 ans sur les questions climatiques, et collabore depuis 21 ans avec le GIEC, dont il a assumé la vice-présidence entre 2008 et 2015. Côté UCL, il est professeur depuis 1997 et aujourd’hui encore, il garde une charge de cours en climatologie et sciences de l’environnement et co-dirige le Master interdisciplinaire en science et gestion de l’environnement. Un élément très important à ses yeux, afin de transmettre et partager son savoir et ses compétences aux étudiants.

*(ouvert à tous les États-membres)