Wooclap, pour plus d’interactions en auditoires

wooclap
L’UCL met à disposition de ses professeurs un système de télévoteur, pour augmenter l’interaction lors des cours. Le concept? Le prof pose sa question en auditoire, la réponse est envoyée par les étudiants via leur smarphone!

Dans le cadre de son projet d’Université numérique, l'UCL met à disposition de tous ses enseignants un nouvel outil interactif: Wooclap. Objectif : faciliter la participation et l'interaction entre l’enseignant et les étudiants.

Depuis plusieurs années déjà, l’UCL se tourne vers le numérique pour assurer le développement d’innovations pédagogiques et la mise en place d’environnements de travail et d’apprentissage stimulants. A son actif déjà, l’introduction des classes inversées, l’utilisation des MOOCs (Massive Open Online Courses) lors de certains cours, learning center (bibliothèque et espaces d’apprentissage du 21e siècle), fab labs (incubateurs), etc.

Développer, tester et analyser de nouvelles technologies au service de la formation fait partie des priorités du projet d’université de l’UCL et est réalisé par le Louvain Learning Lab, véritable laboratoire vivant de la pédagogie active et innovante, soutenu par l’équipe informatique TICE. L’objectif? Impliquer les étudiants et stimuler leur participation active pendant les cours.

Certains outils technologiques peuvent véritablement servir de tremplin. Parmi ceux-ci, l’UCL a fait le choix de Wooclap. Cet outil permet, en réponse à une interpellation du professeur, de collecter et traiter instantanément les réponses émises par les étudiants dans l’auditoire, grâce à l’utilisation du WIFI ou à l’envoi de SMS. De quoi dynamiser l’auditoire et faciliter l’interaction entre l’enseignant et les étudiants pendant le cours.

Franck Verschuren, professeur à la Faculté de médecine de l’UCL, a pu tester l’outil durant plus d’un an: «Wooclap est une solution qui me permet de rendre mes cours plus interactifs. J’ai toujours eu cette volonté de pouvoir vérifier la compréhension des étudiants afin de pouvoir expliquer en profondeur la matière qui n’a pas été comprise. Wooclap me permet aussi de vérifier si mes questions sont bien posées ou ambiguës». Les bénéfices qu’en retirent ses étudiants? «Ils adorent! Wooclap est très rapide et très simple à utiliser pour eux. Ils sont très contents de pouvoir être acteurs de leur propre apprentissage».

Même son de cloche du côté de Paul Bertrand, qui a également pu tester cette application: «Wooclap, c'est un décapsuleur d'idées. Il permet aux étudiants de communiquer avec rigueur et honnêteté, dans l'anonymat, avec leurs condisciples, avec les enseignants, autour des enseignements, du savoir, de leur ressenti et de leurs connaissances.»

Après une phase de test d’un an, l’UCL a décidé d’en faire bénéficier l’ensemble de ses professeurs, toujours dans l’optique d’aller plus loin en matière d’innovations pédagogiques et de rendre l’étudiant acteur de sa formation.