Conditions d'admission - Masters

             
composant_page_inclusion 445201


Décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études.

Les conditions d'admission doivent être remplies au moment même de l'inscription à l'université.

Les conditions d'admission sont en cours d'adaptation pour se conformer au prescrit du décret "Paysage". Pour les conditions spécifiques d'accès, merci de bien vouloir vous renseigner auprès du secrétariat facultaire.

 


 

- Conditions générales
- Condition particulière
- Examen de maîtrise de la langue française (Master didactique)


Conditions générales

Ont accès aux études en vue de l’obtention du grade académique qui sanctionne des études de deuxième cycle les étudiants qui portent :

1° un grade académique de premier cycle du même cursus;

2° le même grade académique de deuxième cycle, mais avec une autre finalité;

3° un grade académique de premier ou de deuxième cycle de type long, en vertu d’une décision des autorités académiques et aux conditions complémentaires qu’elles fixent;

4° un grade académique similaire à ceux mentionnés aux littéras précédents délivré par un établissement d’enseignement supérieur, en Communauté française ou extérieur à celle-ci, en vertu d’une décision des autorités académiques et aux conditions complémentaires qu’elles fixent;

5° un grade académique de premier cycle de type court, en vertu d’une décision du Gouvernement ou des autorités académiques et aux conditions complémentaires qu’elles fixent, sans que ces conditions ne puissent être plus restrictives que celles fixées par le Gouvernement ni n’établissent de distinction entre établissements ayant délivré le grade académique;

6° un grade académique de premier cycle de type court délivré par un établissement d’enseignement supérieur, en Communauté française ou extérieur à celle-ci, en vertu d’une décision des autorités académiques et aux conditions complémentaires qu’elles fixent;

7° un grade académique étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés aux littéras précédents en application de ce décret, d’une directive européenne, d’une convention internationale ou d’une autre législation, aux mêmes conditions.
Est similaire à un grade académique de type long délivré en Communauté française, un titre ou grade conduisant aux mêmes capacités d’accès professionnel ou de poursuite d’études dans le système d’origine.

Par dérogation, ont également accès aux études de deuxième cycle les étudiants qui, pour se voir conférer un grade académique qui y donnerait accès, doivent encore réussir au plus 15 crédits et sont régulièrement inscrits simultanément à ces études dans un établissement d’enseignement supérieur en Communauté française.
Toutefois, les étudiants admis en vertu de cette disposition ne pourront être pris en compte en délibération par un jury d’études de deuxième cycle avant d’avoir satisfait pleinement les conditions d’admission et obtenu le grade académique de premier cycle nécessaire.

Aux conditions générales fixées par les autorités académiques, l’étudiant porteur d’un titre, diplôme, grade ou certificat délivré hors Communauté française qui ne lui donne pas accès aux études de deuxième cycle en vertu des paragraphes précédents peut toutefois y être admis par le jury des études visées, si l’ensemble des études supérieures qu’il a suivies avec fruit est valorisé par le jury pour au moins 180 crédits.

 


Condition particulière

Accès au deuxième cycle sur base de la valorisation des savoirs et compétences acquis par expérience professionnelle ou personnelle (VAE)

Aux conditions générales que fixent les autorités de l’établissement d’enseignement supérieur, en vue de l’admission aux études, les jurys valorisent les savoirs et compétences des étudiants acquis par leur expérience professionnelle ou personnelle.
Cette expérience personnelle ou professionnelle doit correspondre à au moins cinq années d’activités, des années d’études supérieures ne pouvant être prises en compte qu’à concurrence d’une année par 60 crédits acquis, sans pouvoir dépasser 2 ans. Au terme d’une procédure d’évaluation organisée par les autorités de l’établissement d’enseignement supérieur, le jury juge si les aptitudes et connaissances de l’étudiant sont suffisantes pour suivre ces études avec succès.
Au terme de cette évaluation, le jury détermine les enseignements supplémentaires et les dispenses éventuelles qui constituent les conditions complémentaires d’accès aux études pour l’étudiant.


Examen de maîtrise de la langue française

Nul ne peut être admis aux épreuves d’une année d’études d'un master didactique s’il n’a fait la preuve d’une maîtrise suffisante de la langue française.

 


| 15/07/2014 |