Phytotechnie [ LBRAI2106 ]


6.0 crédits ECTS  50.0 h + 10.0 h   2q  > Horaire  

Enseignant(s) Lambot Sébastien (supplée Bielders Charles) ; Bielders Charles ; Bertin Pierre (coordinateur) ; Draye Xavier ;
Langue
d'enseignement:
Français
Lieu de l'activité Louvain-la-Neuve
Ressources
en ligne

iCampus

Prérequis

Cours de BAC bioingénieur ou sciences exactes, pariculièrement biologie générale, animale et végétale, écologie, sciences de la terre, économie. Cours de master bioingénieur : productions végétales, systèmes agraires. Autres formations souhaitées : sciences du sol, ingénierie de la biosphère, analyse des systèmes. Vol 1 : cours théorique Vol 2 : excursions

Thèmes abordés

Phytotechnie (3 crédits)

Phytotechnie des principales grandes cultures en région tempérée ' Evolution de l'état de la terre et des cultures au cours des saisons ' Travaux à réaliser (travail du sol, semis, fumures, désherbage, traitements phytosanitaires, récoltes) ' Reconnaissance des adventices des grandes cultures à un stade précoce et clés de détermination spécifiques.

 

Mécanisation agricole (2 crédits)

Le tracteur ' Le travail du sol - Les Semoirs ' Les épandeurs d'engrais ' Les pulvérisateurs ' Les machines de récolte.

 

Agriculture de précision (1 crédit).

Démarche d'une agriculture de précision ' Techniques (SIG, GPS, capteurs) ' Mise en 'uvre (sol, maladies, eau,') ' Conditions de succès  et adoption.

Acquis
d'apprentissage

a. Contribution de l'activité au référentiel AA du programme

 

Connaître et comprendre un socle de savoirs approfondis dans le domaine des productions végétales (M1.1, M1.2, M2.2)

Activer et mobiliser ses savoirs en ingénierie selon une approche quantitative, face à un problème complexe d'agronomie aux échelles de la plante et du champ (M2.4)

Proposer une démarche scientifique analytique et systémique pour approfondir une problématique de recherche dans le domaine des productions végétales (M3.3, M3.4)

 

b. Formulation spécifique pour cette activité des AA du programme

 

Au terme de cette activité, l'étudiant est capable :

-       d'établir les actes phytotechniques en grandes cultures et de les justifier en fonction la physiologie et l'écophysiologie de la plante

-       de raisonner une méthode de protection phytosanitaire en fonction des contraintes environnementales et physiologiques de la culture

-       de critiquer la pertinence des actes phytotechniques dans le cadre global du système productif

-       de décrire les fonctions et le fonctionnement des principales composantes du tracteur agricole

-       de décrire le mode d'action des principaux outils de travail du sol et pouvoir justifier leur choix en fonction des objectifs poursuivis

-       de décrire les composantes principales et le fonctionnement des semoirs, épandeurs d'engrais, pulvérisateurs et engins de récolte

-       de documenter et discuter les sources de variabilité au sein d'une parcelle

d'identifier les situations dans lesquelles l'agriculture de précision fait sens

Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

Partie Phytotechnie : examen oral avec préparation écrite à livre fermé. Questions transversales et de synthèse visant à évaluer l'approche raisonnée et critique des pratiques agricoles

 

Partie Mécanisation : examen oral à livre fermé avec préparation écrite (3 questions)

 

Partie Agriculture de précision : examen écrit

Méthodes d'enseignement

-       Cours magistraux, largement illustrés par des photos et des schémas, visite de sites web de services agricole (avertissements, conseils de fumure), observation directe de pièces de moteurs

-       Suivi du développement des culture par dissection de plantes

-       Excursions en exploitations agricoles avec des spécialistes de services agricoles et des agriculteurs

Contenu

Cours magistraux :

Phytotechnie (20 + 10 h)

-       rotation

-       travail du sol et semis

-       fertilisation organique et minérale

-       exigences écologiques et cycles des cultures

-       protection phytosanitaire (adventices, maladies, ravageurs)

-       récoltes

-       impact environnemental

-       excursions : visites d'exploitations agricoles (traditionnelles et biologiques), de services agricoles et d'essais agronomiques

 

Mécanisation (20h)

-       Le tracteur : moteur essence, diesel et 2-temps (fonctionnement et caractéristiques) ; notions de couple et de puissance ; la transmissions mécanique et hydraulique (embrayage, boite de vitesse, arbre de transmission, prise de force, différentiels, roues et pneumatiques, convertisseurs de couple) ; les systèmes hydrauliques (pompes, moteurs, circuits) ; le relevage ; sécurité (cabrage, renversement, etc.), confort et ergonomie.

-       Travail du sol : objectifs, types de travail du sol, mode d'action des outils, les opérations de travail du sol et les outils utilisés à cette fin (décompactage, labour et pseudo-labour, travail superficiel, déchaumage, reprise profonde et superficielle, préparation de lit de semence, roulage, sous-solage, buttage, billonnage, cloisonnement)

-       Semoirs : principes, semoirs classiques et de précision, mécaniques et pneumatiques ; machines de plantation (pommes de terre, plants, ..)

-       Epandeurs d'engrais : épandeurs à disque et à bras oscillant, à rampe, pneumatique ; épandage de fumier et de lisier ;

-       Pulvérisateurs : principes de formation des gouttelettes et types de buse ; type de pulvérisateurs ; systèmes de circulation ; composantes du pulvérisateur ;

-       Machines de récolte : moissonneuse batteuse (céréales, maïs, autres), machine à ensilage, arracheuse de pommes de terre et de betteraves.

 

Agriculture de précision (10h)

-       Introduction : définition et motivation de l'agriculture de précision

-       Les composantes de base de l'agriculture de précision

-       Technologies : ordinateurs, systèmes d'information géographique, GPS, capteurs et systèmes de contrôle. Distinction « agriculture de précision » versus « précision de l'agriculture »

-       La démarche d'une agriculture de précision : appréciation de la variabilité (types de variabilité, méthodes et techniques de quantification, modélisation), gestion de la variabilité (pH, principaux éléments nutritifs, adventices, maladies, insectes, eau et conduite de la culture)

-       Evaluation : rentabilité économique, impact sur l'environnement et transfert de technolgie (innovation)

Bibliographie

Ouvrage de référence :

-       Nombreuses sources en line d'institutions de service agricole (CIPF, IRBAB, CETIOM, CADCO...

-       Destain JP et Bodson B (2013) Livre blanc. Céréales. Université de Liège

-       Lerat P (1999).  Les machines agricoles.  Conduite et entretien.  Collection  'Agriculture d'aujourd'hui', Editions TEC&DOC

-       Pierce FJ et Nowak P (1999) Aspects of Precision Agriculture. Advances in Agronomy, 67.

Srinivasan (2006) Handbook of Precision Agriculture, Principles and Applications. Harworth Press, New York.

-       NRC (1997) Precision Agriculture in the 21th Century. National Academy Press,Washington

-       T. Brase (2005) Precision Agriculture. Thomson, New York.

-       Transparents des cours sur iCampus

Faculté ou entité
en charge
> AGRO


<<< Page précédente