Damien Debecker reçoit le Prix scientifique Umicore 2010

photo damien debecker
pour son travail de thèse sur les catalyseurs à base de MoO3 pour la métathèse du propène, réalisé dans le groupe de catalyse hétérogène sous la supervision du Prof. Eric Gaigneaux, au sein de l'Institut de la Matière Condensée et des Nanosciences (IMCN).  Ce prix, décerné par le FNRS, lui sera remis le 31 mars. 
Catalyseurs hétérogènes à base d’oxyde de molybdène pour la métathèse du propylène
ou
la catalyse pour une utilisation rationnelle des hydrocarbures.
 
La métathèse des oléfines légères est une réaction cruciale pour l’industrie pétrochimique, car elle permet de réguler les réserves d’alcène en fonction des besoins du marché, et à moindre coût environnemental. Des formulations catalytiques à base d’oxyde de molybdène ont été étudiées selon deux axes. Premièrement, la formulation optimale a été identifiée en criblant différentes compositions. Les catalyseurs MoO3/SiO2-Al2O3 ainsi sélectionnés ont été étudiés en détail pour comprendre leur fonctionnement et identifier les paramètres de leur préparation qui en limitent l’activité. En particulier, certaines étapes de leurs préparation, liées à la déposition par voie d’imprégnation humide d’un sel de Mo sur le support de silice-alumine, ont été identifiées comme critiques car menant à la formation d’espèces inactives. Deuxièmement, des stratégies innovantes, permettant de surmonter ces difficultés, ont été proposées : préparation entièrement « sèche », utilisation de précurseurs de Mo alternatifs, méthode sol-gel non-aqueuse, pyrolyse de spray aérosol. Ces innovations ont mené à de nouveaux catalyseurs MoO3/SiO2-Al2O3 significativement plus actifs. Des progrès ont été accomplis dans la compréhension de l’acte catalytique et dans l’identification des espèces actives. Ces découvertes ouvrent de nouvelles perspectives pour l’industrie pétrochimique en favorisant l’utilisation plus rationnelle des hydrocarbures.

  photo tv28-243-these DDB                sg10b-242-these DDB         

Images de microscopie électronique à transmission: à gauche un catalyseur MoO3 /SiO2-Al2O3 préparé par imprégnation humide (on distingue la formation de cristaux de MoO3 à l'extérieur des particules) ;
à droite, un oxide mixte MoO3-SiO2-Al2O3 préparé par sol-gel non-hydrolytique et présentant une dispersion optimale de MoO3, une large mésoporosité et une très grande activité en métathèse.

| 7/03/2011 |