Le péritexte des incunables et des premiers imprimés français

Projet FSR 2013-2015
La construction de la figure de l’auteur dans la littérature française de la fin du Moyen Âge (XVe - XVIe siècle)

Apport de la matérialité textuelle au départ de l’étude du paratexte

Projet financé par le Fonds spécial de la Recherche de l'UCL

Ce projet consiste à mettre au jour, au départ de l’étude du paratexte, le rapport entre la construction de la figure de l’auteur et la matérialité du texte au tournant des XVe et XVIe siècles. Le paratexte (définit comme tout ce qui entoure le texte et qui en constitue la dimension matérielle) constitue le lieu d’observation idéal de l’affirmation de la fonction de l’auteur dans la littérature française, car il cristallise les interactions entre la forme (le texte littéraire) et le support (le manuscrit et l’imprimé). La transition entre Moyen Âge et Renaissance constitue un terrain d’étude privilégié, étant donné que le paratexte prend sa forme moderne graduellement à la transition du manuscrit à l’imprimé. Dès lors, l’analyse matérielle du paratexte permettra de mettre au jour les dispositifs de construction de la figure auctoriale selon les types de supports considérés, à savoir les livres manuscrits et les livres imprimés datant de la fin du Moyen Âge et du début de la Renaissance (1470-1560).

Objets de recherches :

- le paratexte dans les imprimés de Galliot du Pré ;

- le paratexte des textes bourguignons imprimés dans les Pays-Bas bourguignons et en France ;

Responsable du projet : Tania VAN HEMELRYCK

Collaborateurs : Margherita ROMENGO ; Olivier DELSAUX